Mon histoire

Pourquoi  le choix de vous venir en aide?

Kansas, le chien de mes rêves...

 

J'ai toujours eu un chien à la maison. Mon histoire commence avec Kate, un croisé berger allemand, une petite femelle, chez mes parents. Une fois en âge de m'en occuper, j'adorais aller la promener. Lorsqu'elle nous a quittés, c'est tout naturellement que j'ai demandé un chien à mes parents. Je rêvais tellement de mon berger allemand...

Ma maman accepte un petit chien qui ne perd pas ses poils, aaarrrff  ce n'est pas vraiment la description du berger allemand. On se retrouve alors avec un petit yorkshire, une adorable petite bête avec qui je passe énormément de temps. Il m'accompagne dès que je le peux, c'est mon confident, mon ami.

Je grandis et quitte le cocon familial. Mon petit Murphy ayant déjà un âge bien avancé et ses petites habitudes, il reste chez mes parents.

Me voilà chez moi avec  mari et bébé âgé d'un an. Bien vite mon rêve se réalise. Kansas petit berger Allemand vient agrandir notre famille. A ce moment là, je ne sais pas à quel point il va changer ma vie. Je nous inscris dans un club canin. Kansas est dit "dominant", c'est un chien difficile, il se bat avec les autres chiens, il n'écoute pas, ne se soumet pas,... "Il faut lui mettre un collier étrangleur", "tu ne pourras pas garder ce chien", " il faut te faire respecter"

.... Bref j'entre constamment en conflit avec mon chien, mon rêve se transforme rapidement en désillusion. Je me rends compte que ça ne marche pas, j'ai bien essayé cet étrangleur magique, j'ai essayé de le soumettre, j'ai essayé de faire et mettre en pratique tout ce que l'on me disait de faire, mais je perdais mon chien, je voyais bien que la confiance n' était plus là, que je ne retrouvais pas cette relation si magique que j'avais avec mon petit Murphy.

Sans le savoir, je me suis dirigée vers l'éducation positive. Pas encore d'internet, pas encore de livre dans cette optique, mais du bon sens. Je suis alors repassée sur un collier plat, dès qu'il faisait quelque chose de bien je le récompensais, fini la contrainte, petit à petit on reconstruit notre relation, vous savez, celle dont je rêvais tant.

Nous avons décidé de prendre un copain pour Kansas, un berger australien Tatanka. Un petit chien plein de vie, qui va me faire comprendre que la méthode positive est vraiment une mine d'or en terme d'éducation et de respect du chien. Pour lui, pas de collier étrangleur, pas de soumission,... Seulement tout ce que j'ai appris laisse des traces. Mais je me forme, je lis, je fais des stages, je veux arriver à une méthode totalement respectueuse du chien et la faire partager.

Et enfin voilà Njut, avec qui j'ai démarré en éducation totalement positive, un petit chien relativement obéissant et avec qui j'ai une complicité hors norme.

 

C'est ça, que je souhaite partager avec vous, c'est cette relation que je veux vous faire découvrir.